Conduire en Australie pour la première fois

La vraie aventure australienne commence lorsque vous roulez à bord de votre 4×4, traversant des pistes et croisant des kangourous. Cependant, conduire en Australie est assez différent de la conduite en France ou dans d’autres parties du monde. Voici un guide complet et mon retour d’expérience pour vous aider à rouler sur les routes australiennes pour la première fois en toute sécurité et en toute confiance.

Règles de conduite en Australie : ce que vous devez savoir

Les règles de conduite australienne sont assez différentes de celles que l’on connait en Europe. Avant de prendre le volant, vous devez les assimiler. Pour vous aider à vous acclimater rapidement, voici quelques règles essentielles à garder à l’esprit en tant que pilote et que copilote. 

De quel côté roule-t-on en Australie ? À gauche !

En Europe continentale, on roule à droite. Mais en Australie, on conduit à gauche ! Comme au Royaume-Uni ou en Irlande, le conducteur est placé à droite et le passager à gauche dans le véhicule. Et pour complexifier le tout, si vous conduisez, une boîte manuelle, le levier de vitesse se trouve sur votre gauche. En revanche, les pédales de frein et d’accélérateur restent à la même place que d’habitude. 

En tant que Française, la conduite à gauche est un vrai défi. Cela demande une concentration plus importante les premières semaines, mais cela devient rapidement une habitude avec de la pratique. Après quelques mois, je vous assure, on appréhende plus le retour à la conduite à droite. 

Céder le passage et dépasser à droite 

La circulation dans les ronds-points se fait dans le sens des aiguilles d’une montre en Australie. Assurez-vous de céder le passage aux véhicules arrivant de votre droite. Aux intersections, cédez le passage à droite et lorsque vous souhaitez dépasser, placez-vous à droite.  

Les limitations de vitesse

En Australie, toutes les mesures et limites de vitesse sont en kilomètres heures.

  • Les zones urbaines ont généralement une limite de vitesse de 50 à 60 km/h, tandis que près des écoles, elle peut descendre entre 25 km/h et 40 km/h.
  • Les zones rurales (l’équivalent de nos nationales) sont en général limitées à 100 km/h.
  • Sur les autoroutes, la vitesse maximale est de 110 km/h, sauf dans le Territoire du Nord où elle peut atteindre 130 km/h sur certaines routes.

Ne vous inquiétez pas, la limitation de vitesse est généralement toujours bien indiquée sur la route. 

Panneau de limitation à 110 dans une zone rurale en Australie

Ce qui m’a particulièrement marqué les premiers temps, c’est que les Australiens roulent vite, très vite. Les véhicules étant beaucoup plus grands qu’en Europe, il faut aussi être vigilant à l’allure des véhicules arrivant en face de vous, donc n’hésitez pas à rouler en dessous des limitations les premiers temps.

Il est essentiel de respecter les limites de vitesse, car la police est stricte. Même un excès de vitesse mineur peut entraîner des amendes élevées. Soyez vigilant, respectez les limitations de vitesse et faites attention aux véhicules australiens pour éviter toute infraction routière ou accident. 

Les amendes et contraventions

Attention, les amendes et contraventions pour non-respect des règles de conduite en Australie peuvent être très élevées. Étant concentré sur votre conduite à gauche, vous pouvez vite être submergé d’information et commettre des infractions involontairement qui peuvent coûter très cher.

Pour vous donner un exemple, pour un excès de vitesse entre 1 et 10 km/h, attendez-vous à payer à partir de 160$AUD et à partir de 600$AUD pour un dépassement de plus de 45 km/h. Le non-respect du port de la ceinture de sécurité par le conducteur ou un passager est aussi répréhensible à hauteur de 300$AUD. 

Les amendes les plus courantes pour les voyageurs étrangers sont : le mauvais stationnement, l’excès de vitesse et le camping sauvage interdit.

Les amendes pour infractions routières varient d’un État à l’autre, en revanche les contrôles radars sont réguliers sur l’intégralité des routes australiennes. Les radars fixes sont indiqués par un panneau, en revanche, vous verrez de nombreux radars mobiles et ceux-ci ne sont pas indiqués et bien cachés. 

Alcool au volant

En Australie, la limite légale d’alcoolémie est de 0,05% pour les conducteurs âgés de plus de 21 ans, ce qui correspond à la consommation de 2 verres d’alcool standards. Pour les conducteurs de 18 à 21 ans, c’est tolérance 0. La police effectue des contrôles d’alcoolémie de manière aléatoire sur les routes dans tout le pays. 

Les règles de stationnement et parking 

En Australie, garez-vous toujours sur le côté gauche de la route. Il est en effet illégal de se garer face à la circulation en sens inverse. Ne soyez pas surpris, les Australiens n’hésiteront pas à vous dire avec beaucoup de gentillesse que vous n’avez pas le droit de vous garer dans le sens inverse du sens de circulation. 

Le stationnement est plus ou moins cher en fonction de la zone, dans les zones touristiques, comptez 5$AUD pour une heure de stationnement. Le paiement du stationnement se fait de la même manière qu’en France, via un horodateur ou une application. Attendez-vous certaines fois à chercher longtemps l’horodateur 😬

Les panneaux de stationnement, tels que 2P (pour deux heures) ou 3P (pour trois heures), indiquent la durée autorisée. Je vous recommande de respecter ces règles, car les amendes sont strictement appliquées en cas de dépassement du temps autorisé. 

En tant que touristes étrangers, les panneaux de stationnement australiens peuvent être complexes et déroutants, même après 2 mois en Australie, je n’en comprends pas certains. 

La signalisation routière en Australie

Pas de panique, la signalisation routière australienne est similaire à celle en Europe donc vous ne serez pas trop dépaysé. Ce qui change, ce sont surtout les couleurs. Voici ce qu’il faut retenir :

  1. Jaunes : Ils signalent des dangers ou des modifications temporaires de la route comme des animaux, des travaux ou des dos d’âne. 
  2. Verts : Ces panneaux indiquent les axes majeurs tels que les voies rapides et les autoroutes.
  3. Marrons : Ces panneaux désignent des itinéraires et routes touristiques. En Australie, il existe des routes touristiques mythiques indiquées par la lettre “T” ainsi qu’un numéro.
  4. Bleus : Ils donnent des informations sur les services aux conducteurs, tels que les aires de repos et les stations-service.
Un panneau de signalisation attention kangourous en Australie

Soyez particulièrement vigilant aux panneaux jaunes de danger d’animaux, car vous allez en croiser régulièrement et il faut pouvoir réagir de manière appropriée pour éviter de taper un koala ou un kangourou.

Puis-je téléphoner au volant en Australie ? 

En Australie, il est illégal d’utiliser un téléphone portable en conduisant, même à l’arrêt aux feux tricolores ou dans les embouteillages donc aucune différence avec la France. Si vous utilisez votre téléphone pour la navigation, assurez-vous d’avoir un support mains libres pour éviter les infractions ou comptez sur votre copilote. 

Quel permis pour conduire en Australie ? Quelles sont vos options ? 

En tant que Français, pour conduire en Australie, il faut posséder un permis international ou un permis traduit. Attention, peu importe l’option que vous choisissez, vous devez toujours être en possession de votre permis de conduire national valide ainsi que les papiers de votre véhicule. 

Faites votre demande de permis de conduire international 

La première manière de conduire légalement en Australie est de faire la demande d’un permis international. La demande se fait gratuitement et facilement en ligne, mais attention, il faut prendre en compte un temps d’attente très long, jusqu’à six mois pour le recevoir. Il est valable trois ans et renouvelable si nécessaire. 

N’oubliez pas que le permis de conduire international est simplement une traduction légale de votre permis national, en cas de contrôle, vous devez pouvoir présenter aux autorités votre permis de conduire national. 

Faire appel à un traducteur agrée NAATI

La deuxième solution pour conduire légalement en Australie est de faire appel à un traducteur agréé. Soyez vigilant, seuls les agents certifiés NAATI (National Accreditation Authority for Translators and Interpreters) sont acceptés par les autorités.

Vous pouvez trouver une liste de traducteurs agréés NAATI pour la traduction officielle du permis de conduire en quelques clics rapides sur internet. Comptez environ 30€ pour la traduction d’un permis de conduire. Vous pouvez effectuer cette démarche avant d’arriver en Australie ou lorsque vous y êtes, tout peu se faire par mail très simplement et rapidement.  

Y a-t-il des dangers sur les routes australiennes ? 

Les routes australiennes peuvent être dangereuses, il faut en être conscient et prendre ses précautions avant de s’y aventurer pour circuler l’esprit tranquille.

Les animaux sauvages sur les routes australiennes (wild life)

Attention aux kangourous, koalas ou autres animaux sauvages qui peuvent traverser votre route à tout moment. Soyez particulièrement vigilant à l’aube et au crépuscule lorsque les animaux sont les plus actifs et traversent les routes sans vous prévenir. Vous verrez malheureusement beaucoup de kangourous morts sur le bord des routes mais évitez d’en taper un. 

Panneau routier signalant la présence d'animaux en Australie

Les conditions météorologiques 

Selon les saisons, les conditions météorologiques en Australie peuvent être très complexes et extrêmes, allant de fortes chaleurs à des tempêtes de sable et même des inondations soudaines. Soyez préparé aux changements rapides de conditions météorologiques et ajustez votre conduite en conséquence, les routes peuvent souvent devenir impraticables en fonction de la météo.

De nombreux panneaux indiquent des risques d’inondation (Flooding), il faut donc rester à l’affût de la météo pour éviter de se retrouver bloquer sur une route inondée. 

Les inondations (flood) sont fréquentes en Australie

J’ai particulièrement été marquée par l’importance des feux de forêt, .malheureusement, il ne faut pas être en été pour voir des feux de forêt en Australie, cela montre l’impact du réchauffement climatique sur le pays. 

La conduite de nuit

Les routes australiennes sont encore plus imprévisibles de nuit, la vie sauvage reprend ses droits et c’est à vous de faire attention à eux encore plus que de jour. Assurez-vous avant tout que les feux de votre véhicule fonctionnent parfaitement et ouvrez bien les yeux.

Les piétons

Faites attention aux piétons, en Australie, ils ne sont pas autant prioritaires qu’en Europe. Tout simplement, s’il n’y a pas de passage piéton, ils ne sont pas prioritaires et honnêtement, je n’en ai pas vu beaucoup. 

Les Road Trains 

L’Australie se caractérise par ses énormes camions appelés “road trains“. Ils sont très imposants et il faut y faire très attention sur les routes. Si un road train vous dépasse, soyez vigilant et prenez vos distances tout en restant en sécurité sur votre voie. Si vous voulez dépasser un road train, vérifiez la disponibilité de la voie et la visibilité. Si vous croisez un road train en face de vous sur la route, accrochez-vous bien, ça risque de secouer dans l’habitacle. 

Un road train, énorme convoi de camion en Australie

L’état des routes

Les routes australiennes ne sont pas toutes de bonne qualité, vous allez très régulièrement croiser en dehors des autoroutes des trous, des crevasses et des bosses. C’est d’ailleurs pour cette raison que les véhicules ne sont absolument pas les mêmes qu’en Europe. 

Quels véhicules allez-vous croiser en Australie ? 

En Australie, il y a très peu de véhicules européens et énormément de grosses voitures du type 4×4. La marque favorite des Australiens est sans hésitation Toyota, c’est pour cela que j’ai acquis un Toyota Land Cruiser Prado pour me fondre dans la masse et vivre à 100% l’aventure australienne.

Les véhicules sont manuels ou automatiques et en majorité équipés de très bons pneus pour pouvoir franchir l’intégralité des routes du pays. Vous verrez aussi beaucoup de camping-cars et de vans aménagés. Les Australiens raffolent en effet du camping et beaucoup d’étranger viennent poser leurs valises en Australie. 

L’essence et les stations services 

L’essence est beaucoup moins chère en Australie par rapport à la France, compter entre 2 AUD et 2,30$AUD (de 1,20 € à 1,40 €) le litre de carburant. Dans l’arrière-pays, les stations services se font rares et les prix peuvent aller jusqu’à 3$AUD le litre. Soyez donc vigilant à votre jauge d’essence, car dans le bush australien, on peut rouler pendant des centaines de kilomètres sans ne croiser aucune voiture et surtout aucune station essence.

Ne soyez pas surpris, ici le prix de l’essence est indiqué en centime par litre, c’est-à-dire 215.5 veut en réalité dire 2,155 AUD par litre. 

Beaucoup de véhicules sont équipés de deux réservoirs d’essence afin d’éviter les pannes. Si ce n’est pas le cas de votre véhicule, je vous recommande de vous équiper d’un bidon pour éviter la catastrophe. De nombreuses zones de l’Australie ont peu ou pas du tout de réseau, je vous assure que vous ne voulez pas y tomber en panne.

Donc la règle d’or à absolument retenir, vérifier la présence des stations-essences avant de partir et anticipez vos besoins d’essence. 

Quelles assurances choisir pour votre véhicule ? 

Ici, il existe plusieurs sociétés d’assurances de véhicule telles qu’AMMI, NRMA, QBE ou encore ALLIANZ. Je vous conseille de faire des devis auprès des diverses sociétés sur Internet afin de comparer les prix et les types d’assurances. 

Pour information, ici, il n’est pas nécessaire d’à poser une étiquette sur le pare-brise comme en France et il est plus cher de payer son assurance voiture mensuellement qu’annuellement.

Les routes australiennes 

Les routes australiennes sont très différentes des routes européennes, vous allez pour sûr sortir de votre zone de confort. 

Les autoroutes et péages 

En Australie, la plupart des autoroutes sont gratuites, mais certaines portions de route autour de grandes villes comme Sydney, Melbourne et Brisbane sont payantes. Ces routes à péage sont indiquées par des panneaux et se trouvent dans les États du New South Wales, Victoria et Queensland.

Contrairement aux péages physiques en Europe, ces routes payantes n’ont pas de guichets, de bornes automatiques ou de barrières, elles sont donc difficiles à repérer.

Pour payer les péages, trois options sont envisageables :

  • vous inscrire sur les sites appropriés pour un débit automatique sur votre compte bancaire,
  • opter pour un règlement en ligne ou par téléphone avant ou après votre trajet, 
  • acheter un pass pour un accès illimité aux péages.

Si vous optez pour la deuxième option, j’ai deux conseils : notez bien le nom de la portion d’autoroute que vous avez emprunté pour effectuer correctement votre règlement en ligne et mettez-vous une alerte sur votre calendrier pour penser à payer votre péage, car le temps passe vite et il serait bête de recevoir une amende pour ne pas avoir payé à temps. Vous avez généralement 2 à 3 jours pour effectuer le paiement en ligne, cela dépend des villes et des états. 

Dans tous les cas, je vous conseille de repérer à l’avance si votre trajet comporte des zones payantes grâce à votre GPS afin d’adapter ou non votre itinéraire. Mais surtout, évitez de vous tromper de route ça serait bête de payer deux fois le péage comme j’ai pu le faire…

Derniers éléments très importants et radicalement différents de la France concernant les autoroutes : les vélos peuvent rouler sur les autoroutes. Oui, cela peut paraître très dangereux, mais vous pouvez vous attendre à croiser un ou des vélos sur l’autoroute, ils sont même autorisées certaines fois à les traverser.

Les voitures sont quant à elles autorisées à faire demi-tour sur certaines portions d’autoroutes sans en sortir, aussi dangereux que cela puisse paraître, c’est possible, mais il vaut mieux un moteur puissant pour réussir à s’insérer dans le trafic. 

Les pistes 4×4

Les Australiens raffolent des pistes 4×4 et le pays en compte pleins comme c’est le cas dans certains des parcs nationaux. Certaines fois, même pour accéder à la réception d’un camping, vous êtes susceptible d’emprunter une piste 4×4, et il vaut mieux avoir confiance en son véhicule pour franchir ces routes.

4x4 Toyota Landcruiser sur une piste australienne

Les plages

En Australie, il est possible de rouler sur certaines plages du pays. Certaines plages sont gratuites d’accès et d’autres nécessite d’être en possession d’un permis spécifique que vous pouvez acheter en ligne ou dans certains bureaux en ville. Attention, les limitations de vitesse s’appliquent toujours et c’est priorité aux piétons. 

Les routes aborigènes

Les terres et routes aborigènes sont des territoires privés appartenant aux communautés autochtones. Pour entrer, traverser ou séjourner sur une terre aborigène, il faut certaines fois obtenir une autorisation des propriétaires locaux. Il vaut mieux respecter cette règle pour éviter des problèmes supplémentaires.

Conseils et astuces 

Rouler doucement 

Soyez extrêmement vigilant et rouler doucement, cela réduira votre consommation d’essence et vous évitera des amendes ou accidents.

Attention, si vous croisez des véhicules comportant une étiquette L ou P à l’arrière du véhicule, le L correspond à la conduite accompagnée et le symbole P est l’équivalent du permis probatoire en France, c’est-à-dire les jeunes conducteurs. 

Ne pas négliger le rôle du copilote 

Ne négligez pas le rôle du copilote, il est plus qu’important les premiers temps pour éviter des accidents. Il est essentiel que le copilote soit tout autant concentré que le pilote pour lui indiquer la route à prendre, l’avertir de la présence d’un animal ou toutes autres choses tel que de rappeler que l’on roule à gauche. L’expérience me permet de dire que l’habitude de rouler à droite revient naturellement. 

Saluer les Traffic Controller 

L’une des astuces pour vous intégrer au maximum au décor est de saluer d’un signe de la main les traffic controllers que vous allez être amenés à croiser. Les traffic controllers sont responsables du maintien du trafic routier en cas de travaux ou d’accident. Ils vous saluent régulièrement et apprécient que vous le fassiez aussi. 

Préparer son itinéraire 

Pour éviter les mauvaises surprises, il est essentiel de préparer son itinéraire en amont. 

GPS et applications utiles à la navigation 

Je vous recommande d’utiliser Google Maps ou Waze comme GPS et des applications comme FuelMap Australia ou Fuel Check pour vous aider à trouver une station essence et à comparer les prix.

Conduire en Australie peut être une expérience inoubliable, offrant la liberté d’explorer les coins les plus reculés de ce magnifique pays, mais certaines règles et conseils sont à retenir pour circuler en toute sécurité. 

J’espère que cet article vous permet d’en savoir davantage sur la conduite en Australie, n’hésitez pas à suivre mes aventures australiennes sur Instagram et TikTok avec : cap_australia

Certaines photos de cet article viennent de la banque d’images Depositphotos.com.

Céline
A propos de l'auteur

Céline, jeune backpackeuse française, vous fait découvrir l'Australie pendant son année sur l'île continent 🇦🇺 Suivez ses aventures sur TikTok et Instagram avec @Cap_Australia 🦘

1 réflexion au sujet de « Conduire en Australie pour la première fois »

Laisser un commentaire